Aîcha KARA ; une future célébrité ?

   Aïcha COMBOT également connue grâce à son nom de scène Aïcha KARA est chanteuse, guitariste et tient un petit magasin de vêtements Africains à Crozon : AFRO-BREIZH

   Depuis toute petite Aïcha s’intéresse à la musique. Vivant à l’époque au Sénégal, Aïcha s’amusait à imiter les chanteurs connus de l’époque et chantait  aussi aux manifestations de son école. Dans les années 2000 au lycée, Aïcha forme un groupe de musique dont le style se rapproche du rap. En 2005 elle entre dans une école des arts et y restera deux ans, en 2009 Aïcha sort son premier single suivi de son deuxième en 2010 et de son troisième en 2014 ainsi que quelques vidéos sur YouTube. Didier Awadi un chanteur africain lui a permis d’entrer en contact avec Tiken Jah Fakoly (Bout du monde 2016) et de rentrer dans le chœur du groupe. Faada Freddy (Bout du monde 2015 et Vieilles charrues 2017) l’a aussi invitée dans ses concerts où elle emmenait ses instruments pour jouer en live comme première partie de son concert. Pour enregistrer son album elle s’est également fait aider par deux artistes célèbres au Sénégal : Vieuxsall un guitariste et chanteur et Papiss qui lui ont prêté leurs studios. Aïcha a pu ainsi profiter de la collaboration de plusieurs artistes Sénégalais.

 photo

            Avant d’arriver en France en 2014, Aïcha travaillait sur son album et a dû arrêter pour s’occuper de ses papiers. Son projet d’album reste cependant sa principale préoccupation avec celui de jouer au Bout du Monde et essayer de se faire connaître. Elle possède maintenant dix chansons à son programme (jouées aux mardis de Morgat de 2015 et de 2017) et espère avoir trouvé un groupe définitif même si elle reste ouverte à toutes collaborations.

 

            Les chansons d’Aïcha sont engagées et parlent pour la plupart des conditions des femmes, de la paix, de l’humanité et du rapport entre les humains trop « injustes » à son goût. Pour les paroles de ses chansons, elle s’est inspirée d’un homme : Cheikh Ahmadou Bamba, instituteur noir du temps de la colonisation Européenne, banni  deux fois par les autorités françaises pour avoir éduqué des noirs et qu’il a pardonné. Les chansons d’Aïcha mixent remarquablement les styles Africains, rocks et raps. Aîcha précise que ses chansons ont été influencées par des chansons qu’elle écoutait ado comme Dire Straits ainsi que celles qu’écoutaient ses parents et ses amis. Elle précise également y trouver tous les styles de musiques.

Interview d’Aïcha COMBOT 19/07/2017 (Crozon, Finistère)

Alexandre PHILIPPE